Pour contribuer à l’objectif de logement de 115 000 personnes par la mobilisation de 50 000 logements en trois ans, l’Etat va s’engager aux côtés des collectivités qui ont lancé des dispositifs d’incitation et de soutien financier aux propriétaires ayant des logements vacants. Ainsi, un « Réseau des collectivités territoriales pour la mobilisation des logements vacants » sera lancé par l’AdCF et le ministère du Logement et de l’Habitat durable. Les initiatives et bonnes pratiques des collectivités y seront exposées et partagées afin d’aboutir à la production d’un « cahier d’exemples » d’initiatives locales.

Emmanuelle Cosse lancera à la rentrée, avec Ségolène Royal, un club des initiatives locales pour la rénovation énergétique qui s’appuiera sur l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et l’Ademe.

Afin de soutenir la rénovation énergétique des copropriétés dites fragiles, un programme national d’action sera engagé. Les modalités d’intervention de l’Anah seront adaptées pour lui permettre de subventionner, comme dans le cadre des copropriétés dégradées, l’ingénierie et des travaux dans des parties communes.